Blanca Li

Robot

Chorégraphie et direction artistique BLANCA LI

Robots musicaux : Maywa Denki (Yoshimoto Creative Agency)
Robots Nao : Aldebaran Robotics
Musiques originales : Tao Gutierrez, Maywa Denki
Scenographie : Pierre Attrait
Lumiere : Jacques Chatelet
Video : Charles Carcopino
Ingenierie Numérique : Thomas Pachoud, Aurelien Conil
Animation Robots : Clément Bigot, Valentin Bertrand
Costumes : Maywa Denki, Armando Sanchez
Maître de ballet : Antonio Alvarado

Régie générale  Eric Da Graça Neves

Régie Plateau  Enrique Gutierrez

Régie son  Antoine Imbert

Equipe technique en tournée : 

Régie lumière : Sylvie Debare ou Alain Larue ou Eric Da Graça Neves

Régie plateau : Enrique Gutierrez ou Stéphane Loizeau

Régie son : Antoine Imbert

Régie Robots : Thomas Pachoud ou Martin Rossi assistés de Simon Frezel ou Aurélien Conil"

Malles de scène (Nao trunk) : Pinel & Pinel

Avec Yacnoy Abreu Alfonso, Geraldine Fournier, Yann Herve, Aliashka Hilsum, Samir M’kirech, Margalida Riera Roig, Gael Rougegrez, Yui Sugano



Une fois de plus, Blanca Li fait reculer les limites de la création chorégraphique, en écrivant une partition combinée pour danseurs et robots. Dans ce dialogue vivant et inventif entre humain et androïde, le spectacle étonne par ses prouesses technologiques et interroge avec humour la relation de l’homme à la machine.

Robots, ordinateurs intégrés dans les téléphones ou les  voitures,  distributeurs  et  bornes  automatiques,avatars  online…  l’être  humain  d’aujourd’hui  vit avec  les  machines,  dont  il  est  (parfois  à  son  insu) dépendant.  Les  nouvelles  technologies  créent  un monde artificiel imitant l’homme au point de semer parfois le trouble.

La chorégraphe franco-espagnole Blanca Li, qui multiplie les collaborations étonnantes (de Daft Punk à Pedro Almodovar), s’amuse et joue de  cette  proximité.  Elle  invite  six  robots  NAO particulièrement  mignons  à  risquer  les  mêmes  pas que les huit danseurs de chair et d’os. Le spectacle se  déroule  sous  la  direction  musicale  d’un  petit orchestre  de  robots  « low-tech »  plus  mécaniques, conçus  par  le  collectif  japonais  Maywa  Denki. Performances  techniques  et  chorégraphiques  se répondent sur fond de lumières colorées, dans une ambiance  pop  et  déjantée :  qui,  des  robots  ou  des danseurs, saura apprivoiser l’autre ?

 

Téléchargez le dossier d'accompagnement

 

www.blancali.com

Producteurs / Coproducteurs / Soutiens

Coproduction Festival Montpellier Danse 2013, Festival Automne en Normandie, Espace Jean Legendre Scene nationale de L’oise en Prefiguration, le Studio Maison des Arts de Creteil | en Residence au Centre des Arts D’enghien-Scene conventionnee pour les Ecritures Numeriques | Remerciements Atelier CKR, @Robose, Gwen-Hael Denigot, MLG.

Musiques additionnelles Dixit Dominus, HWV 232 III. Tecum Principium in Die Virtutis Tuae de GF Haendel interprété par le Concert D'Astrée et Natalie Dessay avec l'autorisation gracieuse d’EMI Classics. 

Besame mucho de Consuelo Velasquez, interprété par Blanca Li.


En collaborationavec DSN, Dieppe Scène Nationale.
 

Espagne / France

à voir en famille (à partir de 8 ans)
Danse

Durée 0h01

Tarif Jaune

DSN - Dieppe Scène Nationale, Dieppe

Jeudi 20 Novembre - 20h30

Acheter vos places

Vendredi 21 Novembre - 20h30

Acheter vos places

Autour du spectacle

Media